haut de page

L'hôtel d'Assézat Fondation Bemberg Toulouse

Accueil L'hôtel d'Assézat Musée

L'hôtel d'Assézat Musée

Fondation Bemberg
Ce qui distingue la collection Bemberg et en fait tout le charme et la personnalité est qu'elle n'est rien d'autre que le reflet fidèle du goût et du tempérament de son auteur. Celui-ci a choisi chaque tableau, chaque objet, pour sa seule beauté et l'émotion que sa contemplation éveillait en lui.
Parmi les œuvres appartenant désormais à la Fondation, figurent près de cent-cinquante tableaux anciens, près de deux-cent tableaux et dessins modernes, ainsi que cent bronzes, des livres anciens et une très importante collection de meubles et objets d'art des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.
Dans les œuvres représentant les deux principaux courants de peinture de la collection (La période allant du XVIe au XVIIIe siècle d'une part, et l'École Française Moderne de l'autre), se retrouvent un équilibre, une richesse de coloris et une délicatesse qui témoignent du sens esthétique très sûr et de la profonde sensibilité artistique de celui qui les a réunies.Parmi les tableaux les plus anciens, on remarque une Vierge à l'enfant due à l'atelier de Van der Weyden. Le XVIe siècle est présent avec cinq œuvres de Cranach, quatre portraits de Benson, un portrait de Charles IX dû à l'atelier de François Clouet. Les écoles flamande et hollandaise des XVIe et XVIIe siècles sont représentées avec notamment des œuvres de Pourbus, Vermeyen, Floris, Brueghel, Van Goyen, Wouwerman, Van Dyck, Pieter de Hooch et plusieurs autres artistes majeurs. L'école vénitienne est quant à elle particulièrement bien représentée avec plusieurs tableaux du Tintoret, un Bassano, des Véronèse, quatre œuvres de Canaletto, cinq de Guardi, un Tiepolo et un superbe Longhi.
Résultat des efforts de M. Bemberg dans les années qui ont suivi l'ouverture du musée, le XVIIIe n'est pas en reste avec les principaux maîtres du temps de Louis XV et Louis XVI.
Quant à elle, la collection moderne compte d'abord un ensemble de plus de trente toiles de Bonnard, d'une variété et d'une richesse exceptionnelles : la découverte de ce peintre a en fait marqué une étape importante dans l'évolution de la sensibilité artistique de Georges Bemberg, et fortement influencé ses choix ultérieurs.
Enfin, pratiquement tous les grands noms de l'École Française Moderne figurent dans la collection abritée au second étage qui, de Boudin à Matisse, comprend aussi Degas, Dufy, Gauguin, Monet, Marquet, Signac, Vlaminck, Vuillard, et bien d'autres, offrant ainsi un véritable panorama de la plupart des courants de la peinture moderne : impressionniste, pointilliste, fauve.
Désireux de parfaire encore l'œuvre engagée avec la création de la Fondation qui porte son nom, M. Bemberg, pendant dix-sept ans, a eu à cœur de rechercher de nouvelles œuvres, de nature à accroître de manière significative les collections présentées au public. C'est ainsi que près des centaines de nouvelles pièces de grande qualité sont venues enrichir le fonds originel. Il s'agit d'une part de nombreuses peintures, mais également d'objets divers, meubles, bronzes et tapisseries, qui contribuent à accentuer le caractère intimiste propre à la Fondation Bemberg.
Avec le décès survenu en 2011 de son créateur et président, M Georges Bemberg, la Fondation Bemberg aborda une nouvelle phase de son existence, avec l'arrivée d'une importante collection que le généreux mécène a léguée à son musée.
Ce legs permit au public de découvrir de nouvelles œuvres venant compléter les différents ensembles de la collection. L'enrichissement notable de celle-ci se fit sur quatre axes précis : les reliures anciennes, l'école française moderne, le XVIe siècle européen, et enfin le XVIIIe siècle français. En effet, si un important ensemble d'œuvres de cette époque était déjà présent à la Fondation, ce lien entre les collections anciennes (XVIe et XVIIe siècles) et les œuvres des XIXe et XXe siècles se trouve aujourd'hui renforcé. Les nouvelles œuvres du XVIIIe siècle allient peinture, mobilier et arts décoratifs, et des meubles viennent désormais agrémenter aussi les collections modernes, donnant ainsi au visiteur une idée vivante de l'intérieur d'un grand collectionneur. Dans le mobilier qui vient répondre par sa sobriété aux couleurs des tableaux, on notera entre autre les estampilles de Delanois, Birckle, Nicolas Petit, Georges Jacob, Leleu ou Beauvau. Ces meubles sont accompagnés par un groupe d'objets d'art où brillent différentes pièces rares. Outre cette nouvelle collection du XVIIIe siècle, la Fondation s'est également enrichie, comme nous avons déjà eu l'occasion de le souligner, de diverses peintures du XVIe siècle aussi bien que de l'époque moderne.
Grâce au souhait altruiste de M Georges Bemberg, la Fondation Bemberg présente désormais un demi-millénaire d'évolution artistique.